Comment manger gratuitement en France?

Comment manger gratuitement en France?

Salut les amis, aujourd’hui je vais vous faire manger “à l’oeil”. On va parler de nourriture gratuite… Oui, manger gratuitement en France c’est possible! Veux-tu que je te donnes les clés pour manger gratuitement? Alors c’est parti!

Quelle solutions pour manger gratuitement?

A ma connaissance il existe 5 façons de manger gratuitement, les voici:

  1. Le glanage alimentaire (récupération des aliments qui poussent du sol),

  2. Le grappillage (récupération des aliments qui pendent des arbres)

  3. Le maraichage,

  4. le troc,

  5. le déchétarisme ou la récupération d’aliments destinés à être détruits,

  6. Les invendus (traiteurs, restaurants, boulangeries, etc) voir application comme TooGoodtoGo

 

Qui sait manger gratuitement aujourd’hui?

 

  • Freegans

  • Glaneurs(es)

  • Déchétarien(ne)

Pourquoi vouloir manger gratuitement?

 

Ce choix est souvent porté par des motivations éthique (anti-gaspillage, anti-consommation).

Mais dans la majorité des cas, c’est une motivation économique (manque de moyen économiques).

La nourriture pèse lourd dans les dépenses du ménage moyen. Surtout à notre époque où la répartition des dépenses est déséquilibrée car beaucoup de frais “accessoires” viennent s’ajouter aux dépenses des foyers.

La quantité de nourriture produite chaque année est largement suffisante pour nourrir l’ensemble du globe, c’est un fait. Mais comme nous ne vivons pas dans un monde parfait, les aliments invendus finissent en déchets…

 

Le freeganisme:

Le freeganisme est une philosophie et un mode de vie. Le mot «freeganisme» est dérivé des mots «libre» et «véganisme». De nombreux ‘freegans’ sont aussi des végétaliens, bien qu’il existe des freegans végétariens et d’autres qui mangent de la viande (parfois appelés «meagans»). L’essentiel est d’être heureux avec ce qu’on trouve ou ce qu’on leur donne et de ne pas s’inquiéter de la nourriture et des vêtements.

Les Freegans tentent de vivre simplement en réduisant leur impact écologique sur la Terre. La façon dont nous traitons le monde (et les animaux) reflète généralement la manière dont nous traiterions les êtres humains.

La Terre a une quantité finie de ressources. Gandhi a déclaré que “la terre en a en abondance pour les besoins de tous, mais pas assez pour la cupidité de tous”. Si seulement nous apprenions à partager le monde au lieu de nous battre et de rivaliser avec lui, les choses pourraient être si différentes.

 

Les Freegans:

Le freegan voit la nécessité d’assumer la responsabilité du déséquilibre qui existe actuellement dans le monde, comme en témoigne l’énorme différence entre la richesse des riches et celle des pauvres.

Les problèmes ne persistent que dans le monde, car nous attendons souvent que les autres fassent ce qu’il faut, ou nous attendons une solution «globale» ou «politique». Cependant, c’est souvent simplement dans le processus d’attente (apathie) que le problème persiste, mais s’intensifie. Le freegan cherche à se libérer de ce cercle vicieux en choisissant d’apporter des changements à son mode de vie, indépendamment de ce que les autres choisissent de faire.

LE PROBLÈME

Nous avons tous entendu dire que «l’argent fait tourner le monde» Ne croyez pas un mot! Si nous partagions simplement nos biens, nos compétences, notre savoir-faire, notre temps, etc., le monde ne ferait pas que tourner, ce serait un endroit idéal pour vivre tout en tournant sur lui-même! Nous vivons dans un monde où les gens ont perdu le sens de la valeur. Les ressources sont détruites quotidiennement pour augmenter les bénéfices financiers des détaillants. Nous ne pouvons pas manger de l’argent et pourtant, même si nous nous tenons au mensonge que l’argent fait tourner le monde, nous finissons par détruire le monde dans lequel nous vivons.

 

1/3 des aliments produits finissent à la poubelle (source FAO)

 

En France, au total, 9 millions de tonnes des produits alimentaires aboutissent dans des sites d’enfouissement ou d’incinération. Ces aliments sont gaspillés chaque année, dont au moins un quart est comestible. Dans le même temps, des milliers de personnes ne peuvent pas se permettre de manger sainement. Les pays du monde industrialisé gaspillent de grandes quantités de nourriture et d’autres ressources, et les populations des pays en développement sont actuellement privées de ces ressources.

 

1,2 milliard de personnes dans le monde souffrent actuellement de malnutrition. À l’inverse, 1,2 milliard de personnes souffrent d’obésité. Nous sommes tous interconnectés et chaque bouchée de nourriture que nous prenons au-delà de ce dont nous avons besoin est une bouchée de nourriture que quelqu’un d’autre dans le monde a besoin.

C’est l’un des problèmes que les freegans cherchent à résoudre.

 

LA SOLUTION

La solution réside dans un changement d’attitude et dans un changement de mode de vie. Plutôt que de craquer pour le dernier gadget, la mode, les objets, etc. de la rue, nous devons retenir le confort et la satisfaction des choses simples dans la vie. Derrière le clinquant extérieur des choses qui nous sont vendues chaque jour se cache une vérité laide: des conditions de travail épouvantables pour les personnes qui fabriquent ces produits; la destruction des écosystèmes; épuisement des ressources naturelles à un rythme insoutenable; guerre, famine, maladie… et tout cela parce que nous choisissons de consacrer notre temps à l’argent et aux choses que l’argent rapporte, plutôt que de valoriser réellement la vie et de chercher à améliorer la qualité de la vie des gens dans et hors de notre sphère d’influence.

Un changement de conscience est nécessaire, tant au niveau individuel que global. Nous faisons tous partie d’une même espèce. Ce que nous faisons dans un coin du globe a des répercussions ailleurs. Bien que nous puissions essayer de cacher les conséquences de notre mode de vie, la vérité se fait de plus en plus entendre. Catastrophes naturelles, changements climatiques, effondrement de l’écologie mondiale.

Il existe de nombreuses pratiques freegan, y compris:

  • le recyclage;
  • réutiliser des aliments;
  • partage des biens en vivant en communauté;
  • développer des jardins en milieu urbain;
  • s’impliquer dans l’activisme social;
  • travail bénévole… la liste est longue.

L’idée principale avec tout cela est de cesser d’être dicté par le système économique chaque fois que possible. L’élite dirigeante du système socio-économique conserve son pouvoir en exploitant les pulsions naturelles des gens, généralement issues de la peur. Cependant, cela ne se produit que si nous choisissons de le laisser arriver.

Les règles sont établies pour favoriser les riches et pour maintenir les pauvres dans la peur constante de la pauvreté économique. L’esclavage existe encore beaucoup aujourd’hui, même s’il ne s’appelle pas ainsi.

En conclusion, je pense que le gratuit dans la nourriture n’est gratuit que si le gaspillage existe. Mais le gratuit au sens “non monétaire” du terme, est une réalité à la portée de tous. De nombreuses solutions existent, comme le potager!

Maintenant dis moi en commentaire ce que tu penses de tout ça.

As-tu essayé de manger gratuitement ?

Partager l'article

4 commentaires à propos de “Comment manger gratuitement en France?”

  1. Salut Milas ! Je suis sensible à ce sujet mais dans la limite du raisonnable qui s’apparente selon mes termes, à du confort. C’est triste à dire mais c’est souvent le confort qui nous fait faire de nombreux choix. Je ne gaspille jamais la nourriture, ni l’eau et ne me déplace pas en voiture pour quelques mètres, l’électricité est toujours coupée quand il le faut, bref des gestes du quotidien qui sauveraient la terre si tout le monde s’y mettait. Le soucis majeur c’est que tout le monde que ces petites actions ne servent à rien car ils pensent être les seuls à le faire et du coup arrête. Pensez aux autres, être moins égoïste c’est de l’éducation, et avant de vouloir limiter les ressources des gens, je pense qu’il faut les changer eux. Il faut sortir de cet individualisme dans lequel nous sommes pour progresser

    • Bonjour Quentin, merci pour ton commentaire!
      En effet, l’individualisme est un fléau historique quoique l’on s’imagine sur la vie avant. Mais je ne pense pas que la planette soit menacée car elle gagne toujours à la fin, la nature reprend toujours ces droits. Quand on aura disparu à cause de notre “lyfe style” et de nos guerres, la nature reprendra ses droits et l’homme et ses “progrès” auront disparus comme s’il n’avaient jamais étés là. L’individualisme est selon moi un passage obligé dans la vie pour créer de l’altruisme. Cela dit, je suis persuadé que nous vivons une époque formidable, car persque toutes les problèmes ont un antidote même si beaucoup de connaissances ont été oubliées (aucun intêret pécunier?). Et la solution est en chaque individu qui “consomme”. En attendant il faut continuer d’informer et transmettre, car l’humain a tendance à oublier!

    • Tiens , amusant que l’on lise le même article ce matin !
      Quand est-ce que l’on se met à trier nos poubelles ? J’y pense de plus en plus quand même, j’ai mis beaucoup de temps à me décider ici alors que je fais volontiers à Venise où c’est plus contraignant, c’est ridicule.
      Heu, j’en profite pour papoter mais merci Milas pour cet article interpellant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.