Aujourd’hui, je veux parler des bienfaits des légumes crucifères, Et pourquoi vous devez tous vous assurer d’en inclure idéalement dans votre alimentation.

Une portion d’un de ces légumes tous les jours permettrait de bénéficier de ces bienfaits, à condition d’avoir une alimentation variée et une hygiène de vie normale.

Les crucifère sont une immense famille de légumes. Nous allons en nommer plusieurs, mais il y en a ici que vous aimerez certainement:

  • Brocoli (brassica),
  • Chou (brassica),
  • Chou-fleur (brassica),
  • Choux de Bruxelles (brassica),
  • Cresson (Capucine),
  • Mizuna (brassica),
  • Feuilles de moutarde (brassica),
  • Roquette (Eruca),
  • Bok Choy (brassica),
  • Radis (Raphanus),
  • Raifort (Armoracia),
  • Choux chinois (brassica),
  • Choux frisé (brassica),
  • chou rouge…etc.
Pourquoi les légumes crucifères sont si spéciaux?

Je vais vous dire que dans la catégorie des légumes, ils ont la première place. Ils ont un pouvoir de protection contre les maladies le plus étudié de toute les autres familles de légumes.

Ils sont connus pour leur remarquable protection contre le cancer. Cette protection est reconnu pour le cancer du sein en particulier et le cancer de la prostate.

Mais les études indique que cette protection serait efficace pour environ sept ou huit cancers supplémentaires, la protection cardiovasculaire et la protection du cerveau.

Les crucifères permettraient de nous protéger du déclin cognitif, stimuler notre cerveau et notre protection métabolique. Cela signifie un meilleur contrôle de la masse grasse corporelle, moins de diabète, moins de syndrome métabolique…etc.

Alors, qu’est-ce qui rend cette famille de légumes si formidable?

Franchement beaucoup de choses différentes rendent ces légumes remarquables pour notre santé. Tout d’abord: ils sont très faibles en calories. Donc, plus vous les mangerez, plus vous serez maigrissez, à condition de maitriser la qualité et la quantités de vos accompagnements (gras, salé, sucré).

Il y a très très peu de de calories dans les crucifères, vous n’avez donc pas besoin de compter ces calories si vous souhaitez perdre du poids.

Si ils sont faibles en calories, ils ont quand même tous des fibres. Nous n’allons pas rentrer dans les détails ici, mais c’est probablement le nutriment le plus important que vous puissiez manger.

Y a quoi dedans?

Parmi les bienfaits des légumes crucifères notons qu’ils contiennent de grandes quantité de vitamines et de minéraux dont nous avons besoin.

Ce qui les fait entrer dans ce royaume merveilleux, c’est qu’ils ont une forte concentration d’un phytochimique unique appelé: sulforaphane.
Il a beaucoup d’informations relatives à sa renommée.

Il s’agit du premier phytochimique que nous ayons jamais découvert dans l’arsenal de “mère nature”.
Les substances phytochimiques sont produites dans les plantes pour protéger les plantes de diverses agressions environnementales. Et le premier vient d’être découvert vers le milieu des années 90 et il a été plébiscité pour les résultats positifs obtenu lors des recherches scientifiques.

À l’époque, la recherche avait découvert une substance anticancéreuse dans le brocoli.
Ils l’ont mis dans le tube à essai avec des cellules cancéreuses, les cellules cancéreuses y sont immédiatement mortes. Et depuis lors, il a été documenté pour faire toutes sortes de choses. Je veux dire que c’est un peu comme un médicament miracle au moins dans le tube à essai ou dans la boîte de Pétri.

Que savons-nous de la phytochimie?

Nous savons qu’elle dispose de propriété telles que:

  • anti-cancer,
  • propriétés antimicrobiennes très importantes (pensez au coronavirus qui s’est profilé en 2020),
  • anti-diabétiques (type 2),
  • propriétés antioxydantes,
  • anti-inflammatoires,
  • neuroprotectrices,
  • anti-âge
  • et propriétés détoxifiantes!

Assez étonnant! Toutes les données sur les caractéristiques du sulforaphane sont publiées et documentées.

Maintenant, une chose intéressante à savoir, c’est qu’il ne vient pas préformé dans ces légumes. Ce qui se passe est après qu’ils ont été hachés, écrasés ou mâchés, nous libérons une enzyme appelée myrosinase. Nous le libérons de la paroi cellulaire de la plante et lui permettons d’entrer en contact avec le précurseur du sulforaphane et ainsi la myrosinase active le sulforaphane.

Maintenant, une chose que vous devez savoir est que la myrosinase sera dénaturée par la chaleur, elle est rendue inactive. Donc, si vous allez faire cuire ces légumes, vous les hachez et ensuite vous les exposez à la chaleur tout de suite, vous n’obtiendrez pas de formation du sulforaphane.

Comment en profiter au mieux?

Tout d’abord, pour profiter des bienfaits des légumes crucifères, vous pouvez en manger beaucoup sous leur forme crue. Vous pouvez penser au chou et aux radis et à certains légumes verts que j’ai mentionnés, il existe des moyens de les manger sous leur forme crue. Mais si vous voulez les faire cuire, vous avez plusieurs options.

La première option consiste à le hacher et à le laisser reposer pendant 40 minutes, puis vous pouvez le faire cuire. Donc, après 40 minutes, vous aurez tout le sulforaphane qui peut se former. Et c’est le sulforaphane lui-même qui est stable à la chaleur.

Donc, après chaque découpe, écrasement, tranche ou quoi que vous fassiez, laissez reposer pendant 40 minutes. Et si cela semble prolonger la tâche fastidieuse ou si vous ne pouvez pas le faire, vous pouvez acheter certains aliments pré-hachées, pré-découpé. Vous pouvez obtenir la salade de chou au brocoli pré-coupée dans de grands sacs au supermarché.

Mais je vous recommande fortement d’éviter les déchets plastiques. Je pense que le plus simple est d’ajouter de la myrosinase après la cuisson.

Comment ajouter de la myrosinase après la cuisson?

La poudre de moutarde va être le moyen le plus rapide et le plus simple.

Vous pouvez acheter de la moutarde en poudre directement dans l’allée des épices. Et la moutarde est issue de graines de moutarde. N’oubliez pas que les feuilles de moutarde qui proviennent de graines de moutarde contiennent cette myrosinase. Donc, il y en a beaucoup dans la poudre de moutarde et il faut juste une pincée rapide. Il n’en faut pas beaucoup, juste un peu.

Mettez cela sur le légume crucifère que vous avez fait cuire, où vous voulez activer ce sulforaphane. Autrement, vous pouvez ajouter une sauce à base de raifort. J’adore ajouter du raifort aux vinaigrettes et autres sauces que je fais. De plus, c’est encore un autre activateur connu et cela ne prend pas beaucoup de temps.

Le wasabi le fera également. De plus, ce n’est pas comme si vous deviez en faire des tonnes. Une autre option serait un peu de chou rouge râpé ou de chou vert. Le chou rouge c’est beau. Alors comme garniture et vous pouvez râper du chou rouge. Et saupoudrez-le sur vos plats cuisinés de crucifères.

Quoi qu’il en soit, il existe de nombreuses façons de l’intégrer, sous sa forme activée. Et si vous saviez à quel point bienfaits des légumes crucifères sont important, vous mettriez absolument un point d’honneur à inclure au moins une portion d’un légume crucifère dans votre alimentation chaque jour. Je veux dire que c’est une chose fondamentale et très bénéfique à faire pour votre bienêtre.

Effet détox

A présent nous allons parler de l’un des principaux bienfaits des légumes crucifères. C’est l’effet détoxifiant.

Tout d’abord, les connaissances à ce sujet sont appelées toxicologie, ce qui en toxicologie est l’étude des poisons.

Vous pouvez facilement apprendre tous les différents produits chimiques auxquels une personne est exposée, aux pesticides, aux herbicides et aux effets qu’ils ont sur le corps. De plus, les maladies qu’ils créent lorsqu’elles deviennent aiguës se cumulent dans les reins ou le foie ou les voies respiratoires ou la peau.

C’est intéressant. Vous pourriez apprendre que la plupart des produits chimiques qui produisent une toxicité systémique ne provoquent pas un degré de toxicité similaire dans tous les organes. Au lieu de cela, ils suscitent généralement leur toxicité majeure dans un ou deux organes seulement.

L’organe cible de toxicité n’est souvent pas le site de la concentration la plus élevée du produit chimique.

Par exemple, le plomb est concentré sur l’os. Le DDT est concentré dans le tissu adipeux.

Ainsi, votre corps a la capacité, par le foie dans les enzymes, de se débarrasser des poisons. C’est la biotransformation des antibiotiques, ce qui signifie «élimination des produits chimiques dans le corps».

La seule chose que vous devez savoir est que ces poisons sont liposolubles. Ils ne sont pas solubles dans l’eau. Ils se retrouvent donc coincés dans la cellule adipeuse, et c’est l’obstacle à leur élimination à cause de la lipophilie. Ce qui signifie des produits chimiques qui se coincent dans les lipides ou les graisses.

“Les composés lipophiles peuvent être facilement réabsorbés facilement. Par conséquent, l’élimination des xénobiotiques (en tant que produits chimiques) dépendent souvent de leur conversion en produits chimiques solubles dans l’eau par un processus connu sous le nom de biotransformation. “

Source: Toxicologie: La science fondamentale des poisons, par John Doull
Le rôle du foie

Notre corps possède donc des enzymes pour décomposer les produits chimiques liposolubles en produits chimiques hydrosolubles. Cela se produit également dans le foie.

Vous avez donc un foie du côté droit. Le foie peut détoxifier les produits chimiques. Ainsi, chaque jour, nous sommes exposés à des pesticides, herbicides, produits chimiques, aliments OGM … etc. Et les enzymes dans le foie passent de la phase 1 à la phase 2 et elles travaillent ensemble pour prendre ces poisons périlleux et les transformer en particules hydrosolubles inoffensives.

Voilà donc ce que fait votre foie. Cependant, le problème est que l’exposition chronique à ces produits chimiques entraîne l’accélération de la phase 1.

Que se passe-t-il lorsque vous ne les équilibrez pas et que cela va trop?

La phase 2 est submergée et les toxines survivent et se répandent dans tout le corps. Vous ne pouvez donc plus détoxifier votre organisme. Vous tombez malade et ces toxines peuvent se répandre dans la thyroïde, dans l’utérus, dans la poitrine et provoquer des cancers.

Donc, si ceux-ci fonctionnaient ensemble, vous pouvez vous débarrasser d’une quantité substantielle de poisons auxquels vous êtes exposé.

Les légumes crucifères

Alors, quels légumes crucifères améliorent ce processus? Que vont-ils faire?

Et bien, ils inhibent la première phase. Ils vont donc ralentir une phase hyperactive un et accélérer la phase deux. Pour permettre à ce processus de ne pas être submergé mais pour accélérer l’élimination de ces produits chimiques.

Maintenant, comme je l’ai déjà dit, bon nombre de ces produits chimiques auxquels les gens sont exposés ont un effet retardé pendant 20, 30, 40 ans.

Donc, ce qui a affecté votre organisme quand vous étiez enfant commence maintenant à vous affecter maintenant ou dans quelques années suivant votre âge.

C’est aussi pourquoi il est difficile de relier la relation de cause à effet.

Et c’est pourquoi il est si important de consommer régulièrement: chou frisé, roquette, bokchoi, choux de Bruxelles, chou, chou-fleur, chou vert, radis…etc.

Je vous suggère donc de commencer à les consommer si vous voulez un moyen plus efficace d’obtenir tout les bienfaits des légumes crucifères.

Légumes crucifères, iode et thyroïde

“Je ne veux pas prendre de crucifères parce que quelqu’un m’a dit sur Internet que si je prenais des crucifères, ma thyroïde deviendrait un problème et j’aurais un gros goitre énorme”

Eh bien, les chances que cela se produise sont bien moindres que de gagner à l’Euro Million. C’est juste très rare, et il faudrait d’énormes quantités de légumes crucifères pendant de nombreuses années, sans manger autre chose pour créer cette situation.

Alors oui, il est vrai que certains légumes crucifères auront tendance à bloquer ou à épuiser votre iode et la thyroïde a besoin d’iode pour fonctionner. Mais il faudrait en consommer beaucoup. Donc, si vous en consommez un peu tout va bien se passer.

Une des vraies causes profondes d’une thyroïde lente est le niveau trop élevé d’oestrogène, enfermé dans la thyroïde. Même ces causes peuvent être la grossesse, l’environnement, d’un ovaire hyperactif ou d’un fibrome.

Et donc tout cet œstrogène est ce qui détruit la thyroïde. Pourtant, nous devons équilibrer cela, nous devons donc consommer des crucifères pour équilibrer cela. Ce n’est pas vrai que les problèmes de thyroïde de nos jours viennent d’un manque d’iode. Et c’est pourquoi vous pouvez prendre autant d’iode que vous pouvez et vous ne verrez probablement aucun changement. Mais vous allez probablement produire l’urine la plus coûteuse parce que cela va juste passer à travers vous.

Vous avez donc compris ce qui cause ce problème. Et vous n’avez pas à avoir trop peur des crucifères.

sources utiles:

Partager l'article
3 commentaires
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez le livre"15 Casse-Croûtes Sains"